Insulinothérapie par pompe


 

Le diabète est un trouble de l'assimilation et du stockage de sucres apportés par l'alimentation. Cela se traduit par un taux élevé de sucre dans le sang qu'on appelle hyperglycémie. Il s’agit d’un dysfonctionnement du pancréas qui ne produit plus ou pas suffisamment d’insuline, ou de l’organisme qui n’est pas capable d’utiliser efficacement l’insuline qu’il produit. L’insuline est une hormone produite dans le pancréas dont la mission principale est de maintenir l’équilibre du taux de sucre contenu dans le sang, c’est à dire la glycémie.

 

Comment savoir si je suis diabétique ?

Il faut réaliser un dosage de la glycémie en laboratoire d'analyses médicales. Un diabète est avéré lorsque la glycémie à jeun est égale ou supérieure à 1.26 g/l à deux reprises ou égale ou supérieure à 2 g/l à n’importe quel moment de la journée.

 

On distingue 2 types de diabète :

 

  • Diabète de type 1 (diabète insulinodépendant ou DID) : 

Ce diabète est habituellement découvert chez les jeunes : enfants, adolescents ou jeunes adultes. Les symptômes sont : soif intense, urines abondantes, amaigrissement rapide. Les individus qui en sont atteints produisent très peu ou pas du tout d’insuline en raison d’une réaction auto-immune qui détruit partiellement ou entièrement les cellules bêta du pancréas. Dans ce type de diabète, il est absolument nécessaire de prendre régulièrement de l’insuline. L’unique traitement du diabète de type 1 aujourd’hui est l’apport d’insuline soit sous forme d’injections (seringues ou stylos) ou soit avec une une pompe à insuline.

 

  • Diabète de type 2 :

Ce diabète apparaît généralement chez les plus de 40 ans. Ce diabète peut malheureusement passer longtemps inaperçu. Il résulte de l’utilisation inadéquate de l’insuline par l’organisme. Il n'existe pas une cause précise mais un ensemble de facteurs : origine génétique, alimentation déséquilibrée, manque d'activité physique, surpoids. Dans un premier temps, ce diabète est traité par des mesures hygénio-diététiques puis par des antidiabétiques oraux, enfin des injections d’insuline seront proposées en complément au patient lorsque la carence en insuline sera trop importante.

 

Le traitement du diabète par pompe à insuline

Ce traitement est prescrit par votre diabétologue selon votre situation, l'état de votre diabète et l’existence ou non de contre-indications.Une formation est effectuée, le plus souvent à l'hôpital et le suivi est ensuite réalisé en collaboration avec le diabétologue, l'équipe paramédicale spécialisée du service hospitalier et le prestataire de santé qui fournit la pompe.

Le traitement par pompe présente de nombreux avantages :

  • il favorise un meilleur équilibre glycémique grâce à la diffusion continu de faibles quantités d'insuline
  • réduit le nombre d'injections
  • améliore la qualité de vie (possibilité de faire des efforts physiques, de pratiquer une activité sportive, souplesse dans les repas...)

 

La Prestation de l’Arairchar

  • Mise à disposition du matériel et des accessoires liés à la prescription de votre médecin
  • Assure la formation technique du patient et de son entourage (apprentissage du fonctionnement de la pompe et des réglages, utilisation des consommables…)
  • Apprentissage des règles d'hygiène et de sécurité
  • Assure en début de traitement et tout au long de la prise en charge, un suivi adapté à chaque patient en informant et formant les partenaires libéraux
  • Vérification de l’existence d’un schéma de remplacement et de la date de péremption de l’insuline, du stylo et du kit d’urgence
  • Transmission au prescripteur d'un compte-rendu des visites à domicile
  • Gestion du dossier administratif du patient
  • Continuité des prestations en cas de déplacement en France métropole
  • Si besoin, la diététicienne de l'Arairchar, apporte des conseils nutritionnels.